Toutes les news

Remise en service de la centrale de Bieudron
Publiée le 03/03/2010

 

Document sans titre

 

Bieudron

Après 10 ans d'arrêt, les installations de Cleuson-Dixence ont été remises en service ce mois au terme de 4 ans et demi de travaux et 6 mois de tests. La société Cleuson-Dixence Construction SA a remis l'ouvrage à Alpiq en respectant les délais et le budget prévus. Avec l'exploitation de la centrale de Bieudron, l'aménagement de la Grande Dixence double ainsi sa flexibilité.

Suite à la rupture du puits blindé de Cleuson-Dixence survenue le 12 décembre 2000, EOS et Grande Dixence SA ont constitué en 2003 la société Cleuson-Dixence Construction SA afin de réhabiliter les installations reliant le barrage de Grande-Dixence à la centrale de Bieudron.

Pour Alpiq, fournisseur d'énergie assurant sa propre production, la mise en service de Cleuson-Dixence représente un projet important qui est aussi l’un des plus grands enjeux commerciaux des années à venir. Le renforcement de son parc de production permettra ainsi à Alpiq de réagir au plus vite à la demande d’électricité pendant les périodes de pointe. En outre, les installations de Cleuson-Dixence apporteront une contribution essentielle à la stabilité du réseau, notamment en ce qui concerne la compensation des fluctuations induites par l’injection d’énergie éolienne sur les réseaux électriques européens.

Des travaux d'envergure menés sur 4 ans et demi
La réhabilitation a porté sur le chemisage de l'ensemble du puits blindé existant et le contournement de la zone de l'accident au moyen d'un by-pass. En 2006, les travaux de génie civil ont démarré avec l'excavation du by-pass, puis ont été suivis par d'importants travaux de chaudronnerie, qui ont duré deux ans et demi. Au total, 1'360 viroles - soit 12'500 tonnes d'acier - ont été façonnées à Linz en Autriche, puis acheminées par le rail jusqu'à Sion. Ces cylindres d'acier ont ensuite été transportés par camion et téléphérique jusqu'aux différentes fenêtres du chantier où ils ont été introduits dans le puits existant. L'ensemble de la réhabilitation a nécessité l'engagement de 600 collaborateurs, 24 heures sur 24. Le budget de 365 millions de francs a été tenu, de même que le planning prévu.Grande dixence

1'200 mégawatts d'énergie de pointe supplémentaire sur le réseau
Avec ses 420 km2 de bassin versant, ses 35 glaciers, 80 prises d'eau et 400 millions de m3 de retenue, l'aménagement de la Grande Dixence est un des fleurons de l'hydroélectricité suisse. Il regroupe les 4 centrales hydroélectriques de Bieudron, Nendaz, Fionnay et Chandoline qui produisent près d'un quart de l'énergie hydroélectrique valaisanne, soit près de 4% de la consommation suisse. Pour Michael Wider, responsable de la Division Energie Suisse d'Alpiq, "la remise en service de la centrale de Bieudron et de ses 1'200 mégawatts double la flexibilité de l'aménagement de la Grande Dixence et accroît ainsi la sécurité d'approvisionnement du pays". La production de ces kilowattheures de super pointe implique toutefois leur acheminement vers les centres de consommation par le réseau à très haute tension. Ce dernier devra ainsi rapidement être renforcé, en Valais notamment où se situe l'essentiel de la production hydraulique suisse. La construction de la ligne Chamoson-Chippis qui reliera le réseau à 380 kV romand au réseau suisse constitue ainsi un enjeu essentiel.

La remise en service des installations de Cleuson-Dixence fera l'objet d'une manifestation officielle et d'une journée portes ouvertes au printemps 2010.

 

Plus d'infos :

Alpiq

Hydro-Exploitation

 

 

-- Copyright 2016 HYDROWEB v5.1 -- Contact -- mise à jour le 29/03/2016 --