Liste de toutes les centrales

 

Cheylas (le)
480 MW
  image Cheylas (le)

Puissance : 480 MW
Hauteur de chute : 261 m
Type : PT
Nombre de groupes : 2
Débit : 234 m3/s
Volume : 5 millions de m3
Riviére : Arc
Date de mise en service : 1979
Département :
Productibilité moyenne : 750 GWh/an
Exploitant : EDF

STEP, comportant 2 groupes Turbine-pompe les plus puissants de France.

Localiser Cheylas (le)-image Localiser la centrale-

 

Document sans titre

L'aménagement du Cheylas est une installation mixte "pompage gravitaire", qui constitue le dernier maillon de la chaîne de l'Arc.

Chacun des deux groupes réversibles de 240 MW est installé au fond d'un puits de 20 m de diamètre et de 66 m de profondeur, il sont les groupes turbines pompes les plus puissants de France et peuvent remontés l'eau du bassin du Cheylas à celui du Flumet ou la turbiner dans le sens inverse.


Vue en 3D de l'aménagement du Cheylas

Le Cheylas en chiffres :

Le bassin de Longefan
518 à 527 m NGF
Côté d'exploitation

1.7 million de m3
Capactié utile

Prise d'eau du Glandon :
539 m NGF
Côte retenue

Galerie
Du bassin de Longefan - prise d'eau du Glandon - Bassin du Flumet
 
27200 m
Longueur

70 m3/s
Débit maxi

Bassin du Flumet
491 à 499 m NGF
Côte d'exploitation

4.7 millions de m3
Capacité utile

La centrale du Cheylas
2 x Robinets spériques :
 
2.8 m
Diamétre

 
 
2 x Groupes à axe vertical :
 
5 m
Diamétre roue

300 tr/mn
Vitesse

110 m3/s
Débit

230 MW
Puissance

85 m3/s
Débit refoulement

270 MVA
Puissance

15.5 kV
Tension Alternateur

15.5kV / 380kV
2 x transformateurs

 
 
en Pompe
en Turbine
 
1 lanceur statique pour le démarrage en pompe (CSF : Convertisseur Statique de Fréquence)

CSF du Cheylas

 


Vue en coupe de la centrale du Cheylas

Le fonctionnement en pompe

Le démarrage en pompe se fait roue dénoyée. Il était initialement prévu en asynchrone sur le réseau avec interposition temporaire de réactances. Les alternateurs-moteurs sont raccordés sur le réseau 400 kV. Les premiers couplages eurent lieu respectivement le 15 juin et le 9 août 1979 pour les groupes 2 et 1.

Mais c'est à la suite d'un grave incident du rotor du G2 le 8 novembre 1981 ( rupture d'une connexion interfrontale d'amortisseurs au moment du démarrage, et destruction consécutive du stator de l'alternateur ) que la solution "démarrage asynchrone" préconisée par la région d'équipement, fut abandonnée. A la place c'est une solution "Convertisseur statique" qui fut adoptée.

En savoir plus sur le démarrage des groupes turbine pompe

Le captage de l'eau

La centrale du Cheylas est une STEP mixte, c'est à dire que en plus de turbiner l'eau pompée, des apports naturels sont captés et stocké dans le bassin du Flumet. Des captages sur l'Arc sont effectués grâce au bassin de Longefan et la prise d'eau du Glandon. Cette eau est acheminée au bassin du Flumet par une galerie de plus de 27 km. Ceci permet une production nettement supérieure à la consommation en pompage.

La centrale peut aussi faire du transfert d'energie par pompage, ceci est justifié par l'existence de 3 bassins à utilisation journaliére ou semi-hebdomadaire.

Le bassin de Longefan permet la régularisation des apports modulés des usines amont.

Le bassin du Flumet permet la concentration des apports gravitaires pour turbinage pendant les heures de forte consommation.

Le bassin du Cheylas permet la démodulation des débits avant resititution dans l'isére et le stockage des apports destinés à être pompés pendant les périodes creuses, la nuit ou en fin de semaine.

Ces dispositions permettent à l'aménagement d'assurer un fonctionnement à puissance maximale pendant 10 h les plus chargées en hiver.


Plan des captages de l'aménagement Arc-Isére

 

 

 

L'information recherchée ne se trouve pas sur Hydroweb ? Posez la question au webmaster

Les informations sont libres d'être utilisées, à condition que HYDROWEB soit cité.

HYDROWEB ne peut être tenu responsable de l'exactitude de ces données ainsi que de leurs utilisations.

 

 

-- Copyright 2016 HYDROWEB v5.1 -- Contact -- mise à jour le 29/03/2016 --